Gestion écologique des espaces publics

Sensibilisée aux impacts sur la santé et sur l’environnement, la commune de Couhé a décidé d’agir afin de réduire, voire abandonner l’utilisation des pesticides sur les espaces publics.

Ainsi, en 2011, Couhé a rejoint une action collective initiée en 2009 : la Charte Terre saine Poitou-Charentes « Votre commune sans pesticides ». Cette démarche accompagne les collectivités dans leurs actions pour la réduction des pesticides et valorise les efforts réalisés.

 

Cette démarche a pour objectifs :

› la protection de la santé publique, notamment  pour les agents manipulant ces produits et les habitants de la commune,

› la protection de l’environnement, notamment des ressources naturelles et de la biodiversité,

› l’objectif d’aller vers une démarche « zéro pesticide » dans les espaces publics communaux,

› la promotion des méthodes alternatives.

 

 

Voirie

 

Désherber sans désherbant, c’est le défi que doit relever chaque jour les services d’entretien.

Heureusement, les techniques alternatives aux herbicides et les méthodes pour contrôler la végétation envahissante existent : désherbage manuel ou à l’aide d’une binette… La priorité est donnée à l’entretien des caniveaux. Le long des murs et aux pieds des arbres, la commune de Couhé laisse la nature reprendre ses droits.

 

 

Cimetières

 

Dans le nouveau cimetière tous les espaces en attente d’attribution ont été engazonnés.

 

 

À titre individuel, vous pouvez aussi agir

 

› En effectuant vous-même l’entretien du trottoir devant votre maison – en excluant toute utilisation de produits phytosanitaires, bien entendu !

› En réduisant ou supprimant l’usage des pesticides dans votre jardin (pelouses, terrasses, massifs fleuris ou potagers).

La brochure « Jardiner sans pesticides », réalisée par les Jardiniers de France, Eau et Rivières de Bretagne et la Maison de la Consommation et de l’Environnement, vous présente les solutions techniques à mettre en place dans votre jardin afin d’abandonner l’utilisation des pesticides : jardiner-sans-pesticides

Pour de plus amples renseignements, consultez le site de Terre Saine : www.terresaine-poitou-charentes.fr, rubrique « trucs et astuces pour les particuliers ».

 

 

Plan d’entretien communal

 

La commune travaille sur la mise en place d’un plan d’entretien communal. Elle est pour cela accompagnée par la FREDON Poitou-Charentes (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles) sur le plan technique et par l’agence de l’eau Loire-Bretagne et la région Poitou-Charentes sur le plan financier.

Ce plan doit permettre à la commune de réduire l’usage des produits phytosanitaires et de mettre en place une gestion différenciée de ses espaces verts.

 

La gestion différenciée, qu’est ce que c’est ?

C’est un mode d’entretien des espaces verts qui implique des méthodes plus écologiques et plus respectueuses des milieux, des êtres vivants et donc de l’humain. La gestion différenciée consiste à ne pas appliquer à tous les espaces verts la même intensité ni la même nature de soins. Parfois appelée gestion raisonnée, harmonique ou durable, elle s’inscrit dans les principes du développement durable et découle d’une politique communale.

 

Après un diagnostic du territoire, un zonage des espaces communaux a été réalisé en fonction des attentes et des besoins de la commune.

Nous avons défini les secteurs où le désherbage est jugé indispensable, et qui nécessiteront par conséquent des moyens d’entretien importants, et d’autres où le développement d’une flore spontanée peut être voulue et plus ou moins contrôlée en vue de favoriser la biodiversité.

 

› Téléchargez le bilan de l’étude « Plan d’Entretien Communal de Couhé » :

Plan_d_entretien_communal_Couhe

 

 

Réglementation relative à l’utilisation des produits phytosanitaires : l’arrêté du 12/09/06

 

Il est strictement interdit de traiter à proximité de l’eau.

L’arrêté du 12 septembre 2006 a pour objectifs d’éviter tout entraînement des produits phytosanitaires hors de la zone traitée (quelque soit l’évolution des conditions météorologiques) et de préserver la santé des travailleurs, du public et des animaux.

 

arrete 12.09.06