Petite histoire de la bibliothèque

Lorsque je suis arrivée en octobre 2007, je ne connaissais pas Couhé, c’est à travers les discussions avec les lecteurs et les habitants que j’ai eu un aperçu de l’histoire du local où la bibliothèque se situe.

D’abord la rue où elle est installée ne s’est pas toujours appelée « rue de la Vallée », avant elle se nommait « rue de la vieille chèvre »… C’est en feuilletant un livre issu du Fonds local (collection regroupant tous les ouvrages sur Couhé et ses environs) que j’ai eu une explication sur l’origine de cette appellation : « Ce nom plus bucolique devait être une déformation d’une appellation ancienne que l’on trouve dans les actes de l’abbaye de Valence : elle passe dans le quartier de la « Vai Chèvre », ce qui en vieux français signifie « Chèvre Vagabonde » » (Jean Gervais, les noms de lieux dans la commune de Couhé (86)). De plus, il parait que c’est la plus venteuse et la plus froide de Couhé.

Dans les années 1830, un certain Geffre Louis, cabaretier de son état, avait en sa possession un corps de bâtiment situé rue de la Vallée… C’est là que les gens venaient se laver : en effet les bains publics se trouvaient à la place de l’actuelle bibliothèque.

Le local de la bibliothèque, était en fait une école des filles à l’origine, relativement grande, la bibliothèque n’occupant que deux pièces. Le bâtiment est imposant, construit entre 1879 et 1882 sur le terrain Bissirier. Elle accueillera 4 classes de 30 à 40 élèves chacune !

La cour est séparée en deux par un préau, d’un côté il y avait les filles, de l’autre l’école maternelle et « l’asile » (comprenez la garderie), la bibliothèque actuelle étant installée côté fille. L’autre côté est occupé maintenant par des logements et des salles pour les associations. Sur les pierres à l’entrée de la bibliothèque côté cour, nous pouvons encore lire les graffitis gravés par les élèves de l’époque !

Ensuite, l’école a migré, et l’école de musique s’est installée, pour ensuite déménager à son tour. Les bâtiments étant vides et le projet bibliothèque sans lieu, la municipalité de l’époque a pris la décision que les deux ne feraient plus qu’un…

Les travaux de rénovation ont alors commencé, avec la démolition d’un mur qui séparait le bâtiment en 2 classes. Le fourneau (dont j’entends encore parler !) a été enlevé. Des couleurs vives et des rayonnages ont été installés pour ce nouvel équipement culturel.

Le 15 Décembre 2007, la bibliothèque ouvrait ses portes : son inauguration officielle a eu lieu le 15 février 2008. Depuis, je reçois des anciens élèves qui redécouvrent le bâtiment et me racontent leurs souvenirs, mais aussi les nouvelles générations. La cour, récemment rénovée, continue de résonner des cris et des rires enfantins.

 

Fanny BURBAUD, bibliothécaire

P.S. : Si vous aussi vous êtes curieux de l’histoire de votre ville ou de votre maison n’hésitez pas à venir consulter nos livres sur le sujet.

 

Sources : lecteurs et visiteurs de la bibliothèque municipale de Couhé

Bibliographie

  • Chronique municipale de Couhé (86) Cent ans d’histoire (1851-1954), Jean GERVAIS
  • Les noms de lieux dans la commune de Couhé (86), Jean GERVAIS
  • Couhé Mille ans d’histoire, Jean-Marc MANGUY